contenu de la page Aller au contenu principal du site
04 77 72 77 02

Marché immobilier : bilan 2016 et perspectives 2017

Actualité

Marché immobilier : bilan 2016 et perspectives 2017
Transactions

Le nombre de transactions dans l’existant a continué à progresser, pour atteindre
844 000 sur douze mois fin novembre et probablement frôler 850 000 sur l’ensemble de l’année 2016 : un chiffre supérieur au record de 2004, mais qu’il convient de relativiser. L’effectif du parc de logements s’est en effet accru depuis lors de plus de
3 millions, de sorte que le taux de rotation reste inférieur à celui de 2005. Faut-il, pour autant, s’attendre à la poursuite de la progression ? Restons prudents à cet égard, car la remontée du niveau des transactions a été nourrie, pour partie, par le rattrapage consécutif à l’attentisme qui avait prévalu les années précédentes. La stabilisation des prix a ainsi permis à des projets qui avaient été différés de se réaliser. Cette phase de rattrapage semble s’achever, comme le montre le ralentissement de la progression au second semestre 2016. En outre, l’effet bénéfique de l’assouplissement des conditions d’éligibilité au PTZ pour l’acquisition de logements anciens avec travaux ne jouera plus en 2017.

Perspectives 2017

Le contexte économique incite à un optimisme modéré : les taux d’intérêt restent très bas (moins de 2%), le moral des ménages s’améliore et une baisse du chômage semble s’esquisser. Les prévisionnistes tablent sur une légère accélération de la croissance. Le niveau des prix des logements a, certes, enregistré une remontée, mais celle-ci est bien trop modeste (+ 1,5%) pour inciter les ménages à modifier leurs anticipations. En outre, le très faible rendement des placements financiers contribue à renforcer l’attrait de l’immobilier auprès des investisseurs potentiels.